HADOPI : L'impérieuse nécessité de contrôler et de filtrer l'utilisation d'Internet, y compris au sein des entreprises, ce par des organismes tiers et privés est une menace potentielle que fait peser ce texte de loi sur nos entreprises hexagonales (revente de l'information, traitement incontrôlé, etc.). Une illustration supplémentaire de l'inconscience du législateur qu'illustre une mauvaise gouvernance - dans les ensembles complexes - basée sur un contrôle des moyens et non un contrôle des objectifs. Voir à ce sujet : http://www.i-o-t.org/post/La-gouvernance-de-l-Internet-des-objets. Philippe GAUTIER